Mon parcours

 

Après avoir passé mon baccalauréat scientifique, je suis allée en première année de médecine (Nîmes-Montpellier) ce qui m'a permis d'apprendre l'anatomie, la physiologie et approfondir la chimie. Cela m'a également donné l'opportunité de trouver un maître d'apprentissage pour pouvoir rentrer dans la seule école de France en alternance à l'époque qui se situait à Castres.

Quelques mois de recherches après, l'entreprise Régnier Orthopédie (Berck) souhaitait me former à ce métier d'Orthoprothésiste.

Durant ces années d'études, entre Castres (théorie) et Berck (pratique), j'ai appris énormément de choses. Ce que j'aimais, c'était de pouvoir appliquer ce que j'avais appris à l'école et le mettre en application au contact des patients.

Très vite, j'ai eu des responsabilités, de l'autonomie et de la polyvalence. 

En effet, vous l'aurez compris, c'est un métier à la fois manuel mais qui demande également du relationnel, des connaissances sur la conception assistée à l'informatique, résistance des matériaux, pathologie, anatomie... Et surtout de s'adapter à chacun des patients.

J'ai décidé de me spécialiser en pédiatrie car j'aime le contact avec les enfants et c'est à cette période que le traitement doit être efficace, les années suivantes en découleront. C'est à la fois motivant et cela demande de l'exigence pour chaque appareillage réalisé.

 

J'ai donc acquis de l'expérience dans cette spécialité aux côtés d'orthoprothésistes, chirurgiens orthopédiques pédiatriques et médecins MPR (Médecine de Physique et de Réadaptation) principalement à l'Institut Calot.

J'ai fais plusieurs formations certifiantes sur les genoux électroniques (C-Leg, Rheo Knee) et une formation en posturologie (CIES).

Puis, par la suite, mon désir était de créer mon propre cabinet d'appareillages pédiatriques sur Nantes pour répondre aux besoins des familles.

2nd cabinet à appareiller uniquement les enfants après celui de Bordeaux.

 

Le service, la qualité, la disponibilité et l'écoute sont des points que je souhaite mettre en avant afin de satisfaire au mieux les demandes.

Ainsi, VOUS avez le devoir et le droit de choisir l'Orthoprothésiste.